Le poids constant avec palmes

 

L’apnéiste descend le long d’un câble guide, à l’aide de palmes ou d’une monopalme, jusqu'à la profondeur déterminée à l’avance. Son lestage est dit «constant» car il n’a pas le droit de le larguer pour la remontée.

 

Le poids constant sans palmes

 

Même principe que le poids constant avec palmes… mais sans palmes… L’apnéiste descend et remonte uniquement par des mouvements de brasse.

L’immersion libre

 

L’apnéiste descend sans palmes en se tractant avec les bras sur le câble guide et remonte de la même manière en conservant le même lestage.

Le poids variable

 

Le poids variable, par opposition au poids constant, permet de descendre en s’aidant d’un lest dont on se débarrasse pour remonter. Cela peut se pratiquer de nombreuse manières : de la Skandalopetra (pierre platte utilisée par les pêcheur d’éponges grecs de l’antiquité), à la gueuse de Jacques Mayol, en passant par une simple ceinture de plomb largable reliée à une bouée (pour la pêche sous marine profonde).

 

Le « No limit »

 

Le « No limit » est la version la plus aboutie du poids variable. Grace à une « gueuse » lourdement lestée et disposant d’un parachute gonflable à l’aide d’une bouteille d’air comprimé, l’apnéiste n’a d’effort à fournir ni la descente ni à la remontée. C’est évidemment la discipline qui permet d’atteindre les profondeurs les plus importantes.

Seul le poids constant (avec et sans palme) et l’immersion libre font l’objet de compétitions en profondeur. Le poids variable (gueuse de 30Kg maximum et remontée sans assistance) et le No Limit sont tout de même reconnues comme disciplines officielles pour l’homologation des records.

Recevez nos newsletters !

Chargement en cours...